Salumeria del Parco Le trésor gourmand des magiciens du « violon »
Quoi Acheter

Pour les gourmets comme pour les voyageurs, c'est comme pénétrer dans la caverne d'Ali Baba. Le bois, la pierre, le long comptoir et une forêt de charcuteries (aux parfums d'exception) suspendues au plafond ou prêtes pour le tranchage. Et ce n'est que le prélude de la vraie salle du trésor : la salle de maturation à côté de la boutique. C'est la magie de la Salumeria del Parco, trois générations de maîtres charcutiers et bouchers travaillant au Gran Sasso et la Laga (zone du parc), entre les forêts et les pâturages qui regorgent de truffes, de champignons, d'herbes, de glands et de châtaignes, où le lu porch’ (dialecte de Teramo) mange, vit et est traité à l'ancienne. Mais ceux de la Salumeria (dernière génération incarnée par la grande Gabriella) voulaient aller plus loin. Ils ont donc ajouté aux grands produits traditionnels (parmi lesquels les célèbres saucisses), une création originale, le « violon » de jambon, réalisé en « sculptant » à la main la cuisse de porc comme cela se fait dans le Nord avec la chèvre. Dans la boutique, il y aussi des fromages et des produits laitiers (tous produits dans le parc), des miels, des vins locaux, des sauces, des pains, des produits sucrés traditionnels (les célèbres bocconotti de Montorio). À côté de la Salumeria, la Macelleria (boucherie) – même propriétaire et même mission – dédiée aux autres produits locaux, la Marchigiana Bianca, et en plus de l'agneau et du mouton : de magnifiques arrosticini (brochettes de viande).

Où nous trouver, ce que nous faisons

Montorio n'est pas seulement une « capitale » de l'artisanat du goût, sucré ou salé, c'est également l'une des plus belles places de la région des Abruzzes en termes de qualité de nourriture. Bien évidemment, les matières premières sont splendides (il existe d'ailleurs une appellation spécifique pour son huile extra vierge : la montoriese) pour faire la différence. Par ailleurs, pour asseoir cette excellent, les chefs tels que le couple Barbanei de l'Osteria degli Ulivi (cf. carte), l'un des restaurants les mieux notés des Abruzzes par le guide et les passionnés (des plats de pâtes extraordinaires et une interprétation très raffinée de la galantine). Et pour garantir la diversité, et pour ceux qui n'apprécient pas les plats à base de viande, il existe le « Lu Mmascarone » situé dans le centre (voir la section « manger, dormir, acheter »), dans un endroit pittoresque et avec un menu qui met l'accent sur le « poisson de montagne », la morue.