Civitella del Tronto Cité d'art
Suggestions

Une forteresse parfaitement conservée. Depuis les remparts, vous aurez l'impression de toucher la mer pendant que le vent des Monts de la Laga vous soufflera dans le dos. Dernier bastion Bourbon avant l'unification de l'Italie, certainement l'un des centres les plus représentatifs et évocateurs de la province de Teramo à la limite avec les Marche. La forteresse des Bourbons est un chef-d'œuvre de l'ingénierie militaire avec ses 25 000 m2 de superficie qui en font la plus grande d'Europe. Avec son panorama exceptionnel, le fort séduit par ses trois splendides Piazze d’Armi (places d'armes), les bastions et les chemins de ronde et, à l'intérieur, son musée qui transmet son histoire jusqu'à ce jour. Mais les symboles de la cité-forteresse sont aussi parfaitement visibles dans le reste du village, sur les palais et les maisons robustes en murs de travertin, sur les portails magistralement sculptés, dans ses rues évocatrices et mystérieuses, comme la « Ruetta, d’Italia la via più stretta » (la ruelle d'Italie la plus étroite). Il serait ardu de compter les nombreux monuments qui embellissent le centre historique de Civitella : l'église de San Lorenzo du XVIe siècle, la crypte de la Sainte Angelina de Corbara et la croix en argent et cuivre de S. Ubaldo ; l'église romanesque de San Francesco, avec sa belle rosace et son chœur splendide datant des années 1400. À seulement quelques mètres, le monument commémoratif du héros irlandais Matteo Wade, commandant du fort en 1806, lorsque la forteresse de Civitella fut assiégée par les Français. Il y a aussi le couvent et l'église de Santa Chiara, construits au début du 14ème siècle, l'église di Santa Maria degli Angeli, connue sous le nom de « Santa Maria della scopa » dont la construction remonte au XVe ou au XVIe siècle. Juste à l'extérieur de la ville, dans les gorges du Salinello, se trouve l’ermitage de San Michele Arcangelo, plus connu comme la grotte de Sant’Angelo. L'ermitage est riche de stalactites et de stalagmites. C'est ici que de récentes excavations ont permis de découvrir des artefacts de la période néolithique jusqu'à l'époque romaine. Une visite de l'abbaye bénédictine de Montesanto est un must à ne pas manquer. La cuisine locale est très raffinée : elle combine l'héritage de la cuisine napolitaine sophistiquée (celle de la noblesse) et une cuisine locale plus traditionnelle.